Articles

Affichage des articles correspondant à la recherche du terme stooges
Nous recherchons des passionné(e)s de cinéma, BD & littérature. Si c'est ton cas, écris-nous à monstres.sacres@yahoo.com, merci d'avance !

BERNARD MASANÈS ... REVENGE RECORDS & THE STOOGES : Les collectionneurs sont jaloux de leurs trésors !

Image
À la suite de l'interview de Jacques Leblanc, nous avons souhaité poser des questions au monsieur "Stooges" et fondateur de Revenge Records. Il écrivait sur le Garage dans Juke Box Magazine et a aidé bon nombre d'entre nous à découvrir la musique que nous aimons. Merci pour cet entretien Bernard Masanès ! Qu'est-ce qui vous a amené à la musique ? Quels groupes ? C’est en écoutant les Shadows que j’ai découvert la musique rock. J’écoutais Johnny Hallyday , les Chaussettes Noires , les Chats Sauvages et les Vautours , Elvis Presley , avant d’en prendre plein les yeux avec les Scopitones (ancêtre du clip vidéo) de Vince Taylor . Les premiers 45 Tours des Beatles et des Rolling Stones puis ceux des Yardbirds , Kinks , Pretty Things , Who , Spencer Davis Group , m’ont converti pour longtemps à ce genre musical. Le rock a changé de dimension avec l’arrivée du Jimi Hendrix Experience . Je suis ensuite devenu fan de hard rock, surtout celui de Birmingham : Black Sab

IGGY & THE STOOGES - THE DO - THE BELLRAYS - THE HIVES GARDEN NEF PARTY – ANGOULÊME – 19 JUILLET 2008

Image
Lorsque j'arrive, The Do sont sur la grande scène. Je ne les connais pas, même pas de nom. Je trouve ça pas trop mal, mais je suis parasité par mon impatience de voir enfin Iggy & the Stooges. Enfin ! Jamais je n'ai pu voir l'iguane en concert. Pourtant, les occasions n'ont pas manqué, mais à chaque fois, ce fut non, des événements m'en ont empêché. Bref, The Do étaient sur la grande scène. Changement de décor, changement de style, The Bellrays jouent sur la petite scène et qu'importe le lieu, ils sont toujours aussi forts. Lisa Kekaula et son gang embarquent tout le monde dans leur show high-energy, punk-rock & soul, toujours aussi efficace, malgré le départ du guitariste Tony Fate. Cette année sort l'album « Hard Sweet & Sticky », pas leur meilleur, mais le set est également composé de titres de « Have A Little Faith In Me » (monument) ainsi que des albums précédents, « Let It Blast » et « Grand Fury ». Comme à chaque concert des Bellrays,

THE STOOGES - FUN HOUSE (DETROIT 1/3)

Image
  THE STOOGES : Fun House (Elektra – 1970)  Fun House  est le second album des  Stooges  et le dernier paru chez Elektra. Enregistré live en mai 1970, il est produit par Don Gallucci, compositeur et organiste des Kingsmen sur l'album  In Person  de 1963 (l'orgue sur Louie Louie , c'est lui). Si le premier LP a été enregistré à New York, pour celui-ci c'est de l'autre côté des States, à Hollywood, que les choses se déroulent. Et c'est la première fois que les Stooges mettent les pieds en Californie. Iggy:  "Les studios Elektra étaient une charmante petite structure de style colonial espagnol avec un joli petit jardin sous le soleil de Californie, ce qui était idéal pour les pauses cigarettes. Loin du dépotoir d'un peep show de Times Square où nous avons enregistré notre premier disque. Il y avait, à l'intérieur, un studio individuel moderne, de taille moyenne et décoré avec goût" .  Photo Ed Caraeff Audiophile dans l'âme, Jac Holzman, pdg

BERNARD MASANÈS : Mes vacances chez Ron Asheton et Deniz Tek

Image
J’ai rencontré Ron Asheton et Deniz Tek quand je travaillais pour Revenge Records. L’ énergie a circulé au maximum. Ils étaient mes héros et devinrent mes amis. Après ma reconversion dans le journalisme à Jukebox Magazine , ayant accès à toutes les informations les concernant, j’ai continué à les aider autant que je pouvais. En 1995 Deniz me prévient qu’il prépare une tournée européenne et que quelques concerts sont prévus en France. Le 17 juin 1995 le Deniz Tek Group se produit au Petit Théatre Des Louvrais à Pontoise. Deniz est soutenu par Kent Steedman (guitare) et Nick Rieth (batterie), deux ex- Celibate Rifles et Jim Dickson (basse, ex- Survivors , Barracudas , Passengers ). Venu du Royaume Uni pour saluer ses amis le batteur Ron Keeley (ex- Radio Birdman ) emprunte la batterie pour « Hanging On » et « Brother John ». Après des retrouvailles chaleureuses Deniz et moi décidons de nous revoir aux USA le plus tôt possible. Je suis toujours en contact avec Ron Asheton qui m’ invite

DAY BY DAY - MC5 - DU GARAGE 60'S AU ROCK N'ROLL HIGH ENERGY (DETROIT 3/3)

Image
Lincoln Park, banlieue de Detroit, 1963.  A mis d'enfance,  Frederick Dewey Smith et Wayne "Kramer" Kambes se retrouvent dans  the Bounty Hunters , un groupe de reprises formé par Wayne Kramer dans lequel jouent un troisième guitariste et un batteur intérimaire. Manque un bassiste... 1964, Smith et Kramer connaissent Robert "Tyner" Derminer, un poète fan de Jazz, pas franchement attiré par le Rock N'Roll (mais qui avoue toutefois aimer les Rolling Stones). Après quelques changements de personnel, ils lui proposent de venir jouer de la basse, ce qu'il accepte avant de quitter le groupe quelques mois plus tard. Le bassiste Pat Burrows le remplace et le batteur Bob Gaspar vient compléter la formation. Tyner revient début 1965 mais prend la place de chanteur. N'aimant pas trop le nom The Bounty Hunters , il propose quelque chose en rapport avec l'univers dans lequel évolue le groupe, Detroit et son industrie automobile:  Motor City 5 qui  devient vi