Nous recherchons des passionné(e)s de cinéma, BD & littérature. Si c'est ton cas, écris-nous à monstres.sacres@yahoo.com, merci d'avance !

MEMORABILIA - BILL HURLEY & THE DEAD BEATS - GIBUS, PARIS, 25 SEPTEMBRE 1987

De ce concert, je n’ai gardé aucun souvenir des morceaux interprétés. Et alors que je conservais précieusement tous les tickets d’entrée, je n’ai ici aucun document personnel susceptible de me rafraîchir la mémoire.

Seule la date est certaine : 25 septembre 1987. Parce que je l’ai notée dans un album-photo. Car des photos, oui, j’en ai fait ce soir-là. Parce que Bill Hurley était l’une de mes idoles (et l’est toujours, malgré tout …). J’en retiendrai deux pour cette rubrique.

La première montre Bill et ses musiciens, tous réunis pour l’occasion. La question taraude l’esprit : pourquoi Bill sans ses Inmates alors que le chanteur a réintégré le groupe depuis plus d’un an ? Surtout que trois mois auparavant les « Taulards » ont fait un concert mémorable à la Villette à l’occasion des vingt ans de la sortie de « Sgt Pepper…. ».  Pour mémoire, concert enregistré et disponible sur disque.


Alors pourquoi ce concert au Gibus ? Une partie de la réponse figure dans le « Inmates Story » n°1 – le premier et dernier à ma connaissance – sorti fin 1990 ou début 1991, dans lequel Bruno Librati précise : « Après un concert au Gibus, en août, où Bill Hurley, accompagné par les membres des Deadbeats, célèbre le dixième anniversaire de la mort d’Elvis Presley, les Inmates entreprennent …. »

Août 1987 ? J’ai noté le 25 septembre. Y aurait-il eu deux concerts au Gibus ? Peut-être.

Ce qui est sûr c’est que ce soir-là, j’ai pu échanger quelques mots avec Bill et sur la lancée, il m’a invité à prendre quelques photos.

 

Ainsi :

 


De gauche à droite : Bill, Mark Robertson, Tony Berrington et Kevin Green.

Bill toujours aussi avenant, fait signe ensuite à deux de ses connaissances de s’approcher, pour une nouvelle photo.  Il se place à côté d’eux et… clic.

  


 

Sur le coup, je n’ai pas dû noter le nom des amis de Bill. Trop surpris par la rapidité des choses et pas mal angoissé à l’idée de rater la photo, je crois que ce n’est que bien plus tard que je les ai identifiés. Jiri Smetana, alors programmateur musical du Gibus et Garry Lammin (The Little Roosters, Garrie & The Roosters et plus près de nous The Bermondsey Joyriders).

  

Au printemps suivant, je lui rendrai visite à Bill chez lui, dans une démarche un peu folle et surtout audacieuse (avec l’aide involontaire de Serge Loupien). Outre une discussion qui a duré un bon moment, j’en garde une trace indélébile : un autographe très sympathique, toujours à portée de vue et posé près d’une photo de Bill en concert au Plan à Ris-Orangis en décembre 1989.

Par contre je ne le verrai pas la fois suivante, son père me précisant : « Bill est en studio actuellement ». J’apprendrai un peu plus tard qu’il s’agissait des séances pour l’album « Angel To Memphis - A Tribute To Elvis »

Il y a quelques années, le fan que je suis a cru bien faire en voulant lui rendre une nouvelle fois visite. Mais les choses avaient changé, Bill n’était malheureusement plus aussi avenant que par le passé et visiblement de santé précaire. La rencontre a tourné court...

Tous ces moments-là, comment pourrais-je les oublier ?

Enfin, Jiri Smetana - également auteur, compositeur, DJ et producteur – est décédé en décembre 2016 à l’âge de soixante-et-onze ans, après qu’il soit retourné à Prague, ville qu’il avait quittée pour Paris au début des années 70.

 

Now - also past - rockgarage

 

Tu as des objets, photos ou des récits à faire rêver ? 

Contacte-nous (même en anglais ou allemand si tu le désires) !

monstres.sacres@yahoo.com

 

 

 

 

 

Commentaires

Enregistrer un commentaire