Nous recherchons des passionné(e)s de cinéma, BD & littérature. Si c'est ton cas, écris-nous à monstres.sacres@yahoo.com, merci d'avance !

THE MONSTERS FILES - SMOKING PISTOLS

Aujourd'hui Tom (AKA Tat dans Smoking Pistols) nous invite à participer à la création de l'un de leur morceau. Il nous a écrit ce texte et a également réalisé une vidéo retraçant l'histoire du groupe. Un Monsters Files très particulier ! Merci à vous les Smoking Pistols !


Historique du projet des Smoking Pistols ⇒(voir Vidéo Historique)

Fin 2019 et début 2020 en plein COVID, après la dissolution du groupe Single Track, Zack cherche des musiciens pour monter un projet, et moi (Tat (son fils)) à mon retour du Royaume-Uni où je faisais mes études, je monte un label indépendant avec Florent Papagalli, lance mon projet El Tat en solo et m'installe dans la Drôme. 
On avait tous les deux eu pas mal de groupes auparavant, monter des projets, de l'expérience scénique et en studio. 
On décide de monter le groupe les Smoking Pistols avec une envie de se lancer à fond dans ce projet punk rock en partant de nos inspirations et nos envies du moment avec tous les vinyles qu'on avait en commun. 
C'est là que nous rejoint Call, qui reprend la musique après une longue pause depuis son projet électro à Grenoble en prenant la basse. 
On part de démos écrites pour le projet et certaines écrites pour d'autres projets qu'on commence progressivement a essayé de réadapter. 
Bone nous rejoint à la batterie et nous suit jusqu'au second EP des Smoking Pistols. Zack développe la charte graphique du groupe et la couleur visuelle du projet en faisant des montages visuels, des essais vidéos et notre logo. 
Une fois on s'était pris d'un délire où on a essayé de mettre des cagoules et des casques de motos pour faire un clip lo-fi tout en jouant nos morceaux. 
Le set commence à se développer et à prendre de l'ampleur, on avait encore des reprises à cette époque, notamment une de Devo (Blockhead) et une des Pixies.


A ce même moment le label indépendant Doux Mantra se lançait sur des Salons Doux Mantra, captations audiovisuelles dans des lieux atypiques avec 3 caméras-man, deux ingénieurs sons, notamment le studio Mystery Train Studio qui venait d'enregistrer le second EP d'El Tat Blade Of My Feather
Le groupe Smoking Pistols passe alors au premier Salon Doux Mantra et fera sa première captation live en Janvier 2021.

On lance alors l'idée de faire une démo pour démarcher les salles de concert en sélectionnant 6 morceaux qu'on estimait être les plus dynamiques pour les enregistrer avec le Mystery Train Studio. 
Cela donne naissance à notre premier EP qu'on sortira chez Doux Mantra Records, enregistré en live et mixé chez Mystery Train Studio, masterisé par Bob (un bon ami londonien), chez Subvert Central Mastering. 
L'EP fonctionne pas mal et nous permet de faire nos premières dates, notamment au Hellcrest au Printemps 2021, festival drômois monté par une association fan du Hellfest qui en a fait une version drômoise ultra chaleureuse avec des groupes émergents métal et punk/rock. 


Après ça, j'avais déjà écrit pas mal de nouveaux morceaux qui étaient déjà en place pour nos premiers concerts. On avait envie de les poser sur un EP aussi pour continuer à avancer. 
Dans ces morceaux il y en avait un que j'avais enregistré sur le deuxième album de Colour Out Of Space (Get In & Bugger Off), projet métal prog' avec Florent pendant l'été 2019. Ce morceau c'est I'M JUST NOT GOOD AT IT que j'avais écrit le lendemain d'un concert de METZ où j'étais bénévole au Freak Show. 
Les autres morceaux était beaucoup plus punk mais loufoque au niveau des paroles, on est sortis de cette tendance ultra colérique et provoc' du premier EP pour arriver à un ton beaucoup plus second degré qui paraissait plus coller à ce qu'on était réellement. Il faut savoir qu'on ne les partage pas mais Call a une pelleté de blagues ultra-cyniques qui rythment le quotidien des Smoking Pistols. 

On a alors fait appel à Franck de Corrosive Records, studio ambulant et label indépendant que Florent avait aussi lancé à l'époque sur Grenoble. 
Cet EP a alors été une occasion de travailler notre son en studio et d'arriver à une seconde étape du groupe, après la fonte de la charte graphique, de notre image, la composition et les paroles, le son! 
Pendant ce studio on a pu exploré plein de choses, intégrer des instruments, des drums machines, des synthés et avoir des arrangements beaucoup plus développés. Franck a fait un boulot de fou de l'enregistrement au mixage jusqu'au mastering, ça a été intense. Une fois arrivé au résultat attendu, on a sorti l'album et on l'a pressé en CD que l'on vend aujourd'hui sur les concerts. 
Entre temps le groupe à l'opportunité de faire la première partie de Peter Kernel à la Sye Électrique, anciennement Gigors Electric qui organisait le Freak Show auparavant. C'est à ce moment là qu'Elias, notre batteur actuel arrive dans le groupe après le départ de Bone suite à la sortie de notre second EP. 
Sa frappe et son jeu de scène complètement différent ont vraiment changé notre son et notre approche artistique dans le projet car Elias venait d'un projet stoner Basse-Batterie (Paranoid Cats) où il avait une marge de manœuvre plus large sur les compositions. 
Ça a permis d'intégrer cette nouvelle couleur au projet et de se lancer sur un son toujours aussi brutal mais avec le côté intuitif et très groove de la frappe d'Elias.

Dans la foulée on a pu enchaîner les concerts sur l'hiver 2021 (toujours autour de la Drôme), avec le Festival Art Is Not Dead organisé par l'association Libre Baz'Art du Diois avec d'autres groupes très punk aussi comme Shinken, le Réparateur. 

On s'est lancé dans l'organisation du Festival du Live Of Mars avec le Local5, Doux Mantra et Libre Baz'Art en Mars où on a joué avec The Big Idea (groupe de la Rochelle qu'on avait rencontré sur le deuxième Salon Doux Mantra), festival autour des thèmes des vieille bagnoles et bécanes du punk & rock'n roll. 
L'été qui a suivi était plein de concerts, le Festival Rock Dérive dans le Triève (où on a rencontré le groupe Unspkble), le Barabock dans le diois, Marsanne, le concert d'anniversaire de la radio Saint-Férréol, puis la brasserie des Zythonautes à Valence à la rentrée 2023. 


A ce moment on avait notre son, le projet avait tourné sur scène et on avait deux nouveaux morceaux composés pour notre prochain album mais pas de financements ni de plans studios pour l'enregistrer. 

Je venais de finir le mastering de mon premier album avec El Tat, "STOPLIGHTS" donc j’étais dispo pour enregistrer et mixer et je voulais bosser avec Bob à Londres à nouveau. On a alors lancé le 3ème EP en se disant que ce serait un bon moyen de poser les deux premiers morceaux de ce qui sera notre premier LP des Smoking Pistols. 
On se lance alors dans l'EP Cook The Rice de deux titres, Cook The Rice et Loving Sorrow et une charte graphique qui évolue aussi avec notre son (premier enregistrement où on avait la frappe et le son d'Elias). J’ai enregistré le groupe avec des micros qu’on a loué et je me suis lancé dans le mixage avec une idée très précise en tête donc c’est allé relativement vite par rapport au temps que ça peut prendre. Bob a fait le mastering et nous l’a envoyé de Londres et en deux versions on était arrivé à un résultat ultra convaincant. Il sort en Janvier 2023 ! 
Par la suite on est parti joué à Lyon au Farmer, puis on a remis le couvert avec notre Festival du Live Of Mars en Mars 2023 où on a invité pleins de groupes qu'on aime beaucoup, Unspkble (Montpellier), The Socials (Valence), From kittens to Lions (Lyon). 
Depuis on démarche des dates, on prépare le concert du Off du Hellfest, l'enregistrement du premier LP des Smoking Pistols qui sera sur vinyle et on est en train d'organiser une tournée aussi donc pleins de belles choses à venir. 

Notre évolution dans la composition ⇒ (voir Vidéo Composition) 

Sur les Smoking Pistols c'est un projet qu'on a lancé à un moment où j'avais deux voir trois autres projets entre mon projet Solo, le projet métal prog', projet expérimental Cabanon. Le fait d'avoir tous ces projets à créer un filtre avec les idées que j'allais choisir pour tel ou tel projet. 
En plus de ça, on compose les guitares à deux avec Zack pour travailler le son, répartir les parties en fonction de ce que je fais au chant, de ce qu'on a le plus plaisir à jouer vu qu'on a des jeux de guitare complètement différents. 


L'idée avec les démos des Smoking Pistols c'est que j'envoie une drum machine ultra simple qui tourne en boucle, je cherche la basse et une fois que je trouve que ça envoie, ça veut dire que c'est bon, on a le champs libre pour poser les guitares.

Ensuite on compose les guitares à deux avec Zack pour travailler le son, répartir les parties en fonction de ce que je fais au chant, de ce qu'on a le plus plaisir à jouer vu qu'on a des jeux de guitare complètement différents. 
Les voix ca vient après, je les pose en question/réponse ou par dessus les guitares une fois que j'ai eu une idée, d'autant que les paroles évoluent souvent et que je réajuste pendant la mise en place avec le groupe. 
A ce moment-là Elias va adapter la batterie car il comprend rapidement le groove et l'idée rythmique, il choisit les éléments qu'il va utiliser, ses breaks, sa frappe et adapte le tempo. Call apprend la partition basse de base et va travailler le son pendant la mise en place, son attaque et va modifier des éléments petit à petit jusqu'à ce qu'il se sente ultra confort pour envoyer la ligne avec Elias. 

Ca fait pas mal d'étapes différentes mais ce processus en 3 étapes permet vraiment de prendre l'essentiel de ce dont on a besoin pour le morceau, se l'approprier sur nos instruments respectifs tout en ayant une marge de manœuvre pour les modifier plus tard. 

Sur l'enregistrement on se le pose "pour de vrai", on pose une structure qui bougera plus, un son de référence. Après le studio en général ils sont plus qu'en place, ils sont totalement intégrés. 
Elias fait de la compo aussi en electro acid sur d'autres types de son et après avoir écouté ce qu'il faisait, on s'était dit que ce serait trop cool d'avoir un remix de Cook The Rice, qu'il a fait puis je l'ai mixé et ca rend super bien aussi. 

Les dernières compositions, dans l'idée c'est pour l'album à venir donc ça demande d'être très homogène sur les idées sélectionnées et d'imaginer en amont comment tous ces morceaux vont cohabiter sur le même album donc on est devenus de plus en plus sévère sur la sélection


Commentaires