Nous recherchons des passionné(e)s de cinéma, BD & littérature. Si c'est ton cas, écris-nous à monstres.sacres@yahoo.com, merci d'avance !

THE CRAMPS day by day part 14 – 1992-93

 


Pas mal de concerts, une soixantaine, en 1992, très peu en 1993. Au niveau disque, seulement un mini CD issu des sessions de Look Mom No Head!, avec trois inédits toutefois.

Bien que sans actualité en Europe en ce début d’année 1992, les Cramps font néanmoins la couverture de plusieurs magazine, Abus Dangereux, Rock Stories, Punk System et Kas Greta Bardot en France, Obscene en Finlande, avec en général des interviews réalisées post tournée 1991.

Les cris de Garry Oldman, qui joue dans le Dracula de Coppola, n’étaient pas assez convaincants. Sur les conseils de sa fille, le metteur en scène a engagé Lux pour  hurler à la place de l’acteur défaillant.

Pour reprendre la chronologie, c’est l’idée de cette série d’articles, le premier (1er février) et le dernier (31 décembre) concerts de l’année des Cramps ont lieu au Mexique, à Tijuana. Ils donneront trois autres concerts au Mexique en août. C’est une première, ils avaient failli y aller jouer en 1990, ils n’y retourneront pas. Un fan promet, depuis des années, un livre sur cet évènement. Reste un single bootleg Aloha From Mexico City, avec deux titres Aloha From Hell et Cornfed Dames.

 Mexico

En février - mars, les Cramps tournent intensément aux USA – rappelons que les américains n’avaient eu droit qu’à un show en 1991. Ils traversent l’Arizona, le Texas, La Floride, la Géorgie, la Caroline du Nord, la Virginie, le Maryland (Baltimore, cité de John Waters), le Connecticut, New York (Ritz), le New Jersey, Rhode Island, le Massachusetts, puis après deux concerts au Canada, la Pennsylvanie, l’Ohio, le Michigan, l’Illinois, le Nebraska, le Missouri, le Colorado, l’Utah et l’état du Washington. Re petit tour au Canada, Vancouver cette fois, avant de sillonner l’Oregon et la Californie.

Plusieurs de ces shows seront enregistrés, celui de New Haven donnera lieu à un pirate officiel (non CD-r) Demon Seeds & Dasdardly Deeds, format double CD, sorti en 2001, toujours sur le label TMOQ. Celui de Vancouver, pourtant également enregistré, n’aura droit qu’à un (récent) single.

La set list de ces shows, presque toujours la même, est composée pour l’essentiel des morceaux de l’album Look Mom No Head!, complétés par une sélection de titres plus anciens, mais aucun inédit. Les shows se terminent, comme ceux des années à suivre (jusqu’en 2003) par une version fleuve de Surfin’ Bird.

En juillet, les Cramps reviennent donner quelques shows en Europe, à commencer par le festival de Tamaris à Morlaix – nombreux articles de presse, couv de Médiators - suivi de deux shows en Hollande, un en Suède et deux en Finlande, dont le Ilosaarirock Festival, à Joensuu.

    Finlande

Après le Mexique en août, les Cramps ne donneront que deux autres shows aux USA, The Q Festival, à Phoenix, en septembre et le traditionnel show d’Halloween à San Francisco. Dernier show / jour de l’année à Tijuana, comme indiqué en intro.

En septembre, énième réédition de Off The Bone, format CD, pochette 3-D, sur Beaky records (UK). La 3-D, c’est une des passions de Lux, dont plusieurs des Cross-eyed 3-D photos paraissent dans le magazine américain Asymptote.

    Photo Huit Rutten

De nombreux pirates, format LP, commencent à être réédités.

Pour ceux qui pensaient que les Cramps ne s’intéressaient qu’au rockabilly et au garage 60’s, ils font paraître, chez Big Beat UK, le mini CD Blues Fix, avec Hard Workin’ Man, extrait de Look Mom, It’s Mighty Crazy, de Lightnin’ Slim (un 10’’ de 1957), Jelly Roll Rock de Walter Brown (1958) et Shombalor de Sheriff & The Revels (single de 1958 également). Les toutes premières éditions seront vite retirées du marché, les Cramps trouvant le mix trop polka. Pour l’édition allemande, ces trois derniers morceaux sont introduits par Dames, Booze, Chains And Boots, qui donne son nom à l’objet, un mini CD également. Blues Fix sera réédité en 2014 format 10’’.

Les Cramps ont souvent inspiré les cartoonistes. On a déjà parlé de Serge Clerc. En 1992, ils font l’objet d’une longue BD dans le # 5 du magazine US Horny Biker Slut, que l’on retrouvera dans l’édition française Horny Biker Slut – l’intégrale, en 2002. Au fil des ans, j’ai dénombré 18 BD consacrées en totalité ou en partie aux Cramps.

1993

Début 1993, c’est le Japon qui édite les quatre derniers albums, format CD (comme je l'ai déjà dit, il n'existe aucun vinyle japonais des Cramps à ce jour, en dehors de la compile The Return Of The Living Dead), avec quelques éditions promos en circulation.

Les Cramps continuent à être sollicités par les organisateurs de festivals. Ils jouent le 14 août au Graspop Festival, à Dessel, en Belgique, en compagnie notamment des Ramones. Le lendemain, c’est au tour du Waldbühne Cult-Ya Festival, à Northeim en Allemagne. La prestation des Cramps a été filmée, on peut en voir des extraits sur Youtube, et tout récemment (21 décembre), deux singles portugais (30 ex, vinyl transparent) intitulés What’s Inside A Man?, avec chacun deux morceaux joués lors de ce festival.

Ils donneront ensuite deux shows d’Halloween (30 et 31 octobre) à San Francisco, étant annoncés pour le dernier en tant que The Creature From The Black Leather Lagoon. Le dernier show de l’année aura lieu le 10 décembre au CBGB, à l’occasion du 25ème anniversaire du lieu. Les spectateurs se verront offrir le LP promo Frank Furter & The Hot Dogs, show du 13 janvier 1978 qu’on a déjà largement évoqué. Il existe un 7’’ bootleg (vinyle vert) enregistré pendant ce show, avec Sometimes Good Guys Don't Wear White et Five Years Ahead Of My Time.

 
CBGB le 10 décembre

1993, c’est aussi l’année de la sortie du bouquin, et CD associé, Incredibly Strange Music (Volume 1. V. Vale ed Re/Search # 14), avec une interview de 22 pages dans laquelle Lux et Ivy évoquent leurs disques favoris. Une inspiration pour la série à but non lucratif Lux & Ivy’s Faves de Kogar The Swinging Ape, et de bien d’autres, à but lucratif, ensuite. Je me souviens être allé avec Kogar / Jim et son pote Chuck dans toutes les boutiques traditionnelles de disques de Boston, dans certaines pour acheter les disques des Coach Whips, et chez My Mind’s Eye pour y trouver le real deal, c’est-à-dire chacun une vingtaine de disques dans le bac à 1 dollar, achetés au vu du nom du groupe, du morceau ou du label et écoutés ensuite chez Chuck : garbage, crap, garbage, et de temps en temps, this is the one!


Les Cramps, ayant pu s’offrir une partie de leur back catalogue, avec des droits limités aux marché US only dans un premier temps, ont ravivé leur label Vengeance. Sortie sur Vengeance / Restless de A date With Elvis, format CD avec bonus (B sides de l’époque) et vinyle rouge, et de Stay Sick format CD avec bonus également.

Quelques autres bootlegs live 1992 dignes d’intérêt :

Le show de Dallas le 5 février 1992, dont on peut voir des extraits sur Youtube et dont est extrait le récent 7" bootleg The Monsters Of Dallas. Celui de Tempa quelques jours avant, de Vancouver le 18 mars – qui a aussi eu droit à un single, de Providence, de Columbia, du même mois, et celui de Stockholm du 23 juillet.

Patrick Bainée






Commentaires