Nous recherchons des passionné(e)s de cinéma, BD & littérature. Si c'est ton cas, écris-nous à monstres.sacres@yahoo.com, merci d'avance !

DAY BY DAY - LOOSE GRAVEL

 LOOSE GRAVEL






Mike WILHELM est une légende. Guitariste et chanteur, compositeur, il a sévi dans plusieurs groupes de SAN FRANCISCO, et pas des moindres, depuis le milieu des années 60, jusqu’à sa mort le 14 mai 2019.

On le retrouve dans les CHARLATANS (de San Francisco, donc), dont il est l’un des membres fondateurs, puis dans LOOSE GRAVEL, dans les FLAMIN’ GROOVIES et, pour finir, en solo.

Aujourd’hui, nous nous intéressons à LOOSE GRAVEL.





Lorsque les CHARLATANS se séparent, à la fin de 1969, Mike WILHELM rebondit en formant un groupe dont il sera bien évidemment le frontman. Il explique vouloir revenir à ses racines en composant et en assurant le chant.

Son nouveau projet s’appellera donc LOOSE GRAVEL. Il rencontre un bassiste, Kenny STREIGHT qui, justement voulait monter un groupe. Ils auditionnent pas moins de 15 batteurs avant de stabiliser la formation avec Rol DJANO (a.k.a. Gene RYMER). LOOSE GRAVEL est né. Un trio.


Mike WILHELM Chant, Guitare

Kenny STREIGHT Basse

Rol GJANO Batterie



Puis, le trio intègre Rick KUNSTLER à la guitare rythmique.


Mike WILHELM Chant, Guitare

Rick KUNSTLER Guitare rythmique

Kenny STREIGHT Basse

Rol GJANO Batterie



Puis, Chris WILSON, originaire de BOSTON, rejoint le groupe, sur la recommandation de Kenny STREIGHT (« This guy, Chrissie’s great »), au chant et à la troisième guitare. Au départ, Chris WILSON a été engagé uniquement pour ses qualités vocales et de frontman. Mais, il se trouve qu’il joue bien de la guitare, et Mike WILHELM a donné son accord pour qu’il joue aussi de la guitare (« I went : Yeah »).


Mike WILHELM Chant, Guitare

Chris WILSON Chant, Guitare rythmique

Rick KUNSTLER Guitare rythmique

Kenny STREIGHT Basse

Rol GJANO Batterie



Le groupe étant maintenant solide, il est temps de penser à enregistrer des démos pour se faire connaître. Justement, Richard OLSEN, des CHARLATANS, s’occupe alors du studio PACIFIC HIGH RECORDING, à SAN FRANCISCO, où de nombreux noms connus ont enregistré : SLY And The FAMILY STONE, The GRATEFUL DEAD, QUICKSILVER MESSENGER SERVICE, et aussi Van MORRISON.

Mike WILHELM contacte son ancien compère des CHARLATANS et une session est arrangée pour LOOSE GRAVEL. Une douzaine de titres sont enregistrés. Le premier à voir le jour, en forme de teaser, est « Styrofoam » (écrit par Darell DEVORE), envoyé à KSAN, une radio locale de SAN FRANCISCO, qui le joue souvent, et le pousse. Mais, sans label, aucun disque n’est pressé…

Ces enregistrements ne verront le jour que des années plus tard, en 1976 exactement, et pas sous le nom de LOOSE GRAVEL, mais de Mike WILHELM, dans un album publié par le fanzine anglais ZIG ZAG.



La version de LOOSE GRAVEL à 5 musiciens n’était pas destinée à durer très longtemps malgré une bonne cohésion. Mike WILHELM leur mène la vie dure. Ils répètent tous les jours, du lundi au vendredi, et n’ont pas la possibilité de prendre un job alimentaire à côté. WILHELM et KUNSTLER écrivent les chansons ensemble. Toutefois, KUNSTLER est le premier à partir. Mike WILHELM explique qu’il « était un hippie à une époque où il était déjà dépassé d’être un hippie ».

Puis, c’est au tour de Chris WILSON d’abandonner le navire. Il part pour remplacer Roy LONEY qui vient de quitter les FLAMIN’ GROOVIES. Mike WILHELM explique qu’il était « énervé par ces départs, mais que si les gars voulaient partir, ils partaient ». Ils ne gagnaient pas d’argent. Dans le cas de Chris WILSON, rejoindre les GROOVIES, au-delà d’intégrer un groupe à la renommée déjà assez établie avec plusieurs albums à son actif, cela lui permettait aussi de loger dans la maison de Cyril JORDAN.



Mais, LOOSE GRAVEL recruta un autre copain de Kenny STREIGHT, lui aussi originaire de BOSTON : Dennis CORSO, à la guitare.

Le groupe, fin 1972, était de nouveau composé de 4 musiciens.


Mike WILHELM Chant, Guitare

Dennis CORSO Guitare

Kenny STREIGHT Basse

Rol GJANO Batterie



Très rapidement, CORSO s’est tiré (ou fait virer ?), puis c’est Kenny STREIGHT qui abandonne, découragé d’avoir à jouer dans des lieux minables. Il cite par exemple le GARDEN EARTHLY DELIGHTS, un lieu plein de junkies et des WC qui ne fonctionnent pas …



Mike WILHELM recrute alors un bassiste pour remplacer Kenny STREIGHT, puis un autre. Finalement, aucun des deux ne fera l’affaire.

Découragé, il joue quelques dates en solo, et décide de mettre LOOSE GRAVEL en pause, le temps de se poser et de réfléchir à la situation et à l’avenir du groupe.



En janvier 1975, Mike WILHELM sort LOOSE GRAVEL de son hibernation après sa rencontre avec Michael DERYCKS, un nouveau bassiste.


Mike WILHELM Chant, Guitare

Michael DERYCKS Basse

Rol GJANO Batterie



Les choses semblent évoluer et bouger un peu lorsque Rol rencontre Richard McQUISTAN qui se présente comme un producteur indépendant avec du temps de studio réservé au KELLY QUAN (un 8 pistes), sur Russian Hill, à SAN FRANCISCO.

Mike WILHELM raconte qu’en arrivant au studio, on leur parle d’un bourdonnement sur un ampli. Il répond qu’ils sont venus pour jouer et enregistrer, et qu’il ne faut pas leur parler de leurs problèmes techniques, et de commencer l’enregistrement, parce que le groupe est prêt. Ça s’envenime, mais l’enregistrement est réalisé. Plus tard, Mike se contentera de dire que Richard McQUISTAN était un *** et un ***, sans vouloir rentrer dans les détails. Son nom sera rayé au gros feutre noir de toutes les copies du 45 tours qu’ils sortent eux-mêmes.

Revenons sur ce 45 tours qui est donc pressé en 1975. Il comporte « Frisco Band » en face A, et « Waiting In Line » en face B. A priori, c’est le groupe lui-même qui l’a financé et fait presser. Un « private pressing ». Sur mon exemplaire, les labels des faces A et B sont jaune vif, mais vierge de toute indication.

Sur les photos de Discogs, il y a des indications manuscrites (nom du groupe, titres, compositeurs, durée, ASCAP, et mention sur les droits d’auteur).

C’est le seul disque « sorti » (si l’on peut dire … !!!) durant l’activité du groupe.

Pour en revenir à la session aux studios KELLY QUANS, elle s’est tenue en 4 heures, pour 6 titres enregistrés. Mike WILHELM avait une laryngite : il n’a été fait qu’une seule prise du chant.



La fin de LOOSE GRAVEL est actée lorsque Mike WILHELM, parti avec les FLAMIN’ GROOVIES pour une tournée en Europe, enregistre avec eux « Now », produit par Dave EDMUNDS aux studios ROCKFIELD, au Pays de Galles. Mike dira « avoir pris énormément de plaisir à cette tournée et à l’enregistrement », à tel point qu’il a officiellement demandé à être intégré aux FLAMIN’ GROOVIES. Ce qui fut fait. Et qui a donc acté la fin de LOOSE GRAVEL.





LES DISQUES / LA DISCOGRAPHIE

Outre le 45 tours « Private pressing » sorti par le groupe lui-même en 1975, il n’y a pas pléthore de disques de LOOSE GRAVEL.

En voici la liste exhaustive :



  1. En 1977, le label Hollandais DYNAMITE Records sort une compilation 33 tours intitulée « Light Up The Dynamite » (DYNAMITE TAKE DYR 3304), avec 2 titres de LOOSE GRAVEL : « Blue Skies And Sunshine » (inédit) et « Frisco Band ».

Le pressage original (Deluxe edition), avant la réédition sur BLUE MOON, est un régal. Aux côtés de LOOSE GRAVEL, on trouve The SNAKES (avec Nick GARVEY, ex-DUCKS DELUXE), The COUNT BISHOPS, SHAKIN’STEVENS, DUCKS DELUXE, Nick LOWE, Das LUFTWAFFEGESCHÄFT (Sean TYLA), et 2 groupes Hollandais : BINTANGS, et The FLYIN’ SPIDERZ.

La pochette est imprimée sur un très beau carton mat, avec un dessin en couleur de Joost SWARTE collé sur le devant, un joli lettering, un encart grand format de 4 pages imprimé sur un papier très épais. Bel objet.

  1. En 1979, DYNAMITE toujours, sort un 45 tours : « Gravel Rash » b/w « Don’t Flash Out (Keep Flashin’ On) » (DYNAMITE LIT 45009).

  2. En 1982, le label Français FAN CLUB, une division de NEW ROSE dédiée aux rééditions, sort un maxi 45 EP, avec 4 titres : « Frisco Band » + « Waiting In Line » en face A, et « Gravel Rash » + « Don’t Flash Out (Keep Flashin’ On) » en face B.

Il s’agit des 45 tours « Private Pressing » et DYNAMITE.

  1. Dix ans plus tard, en 1992, le très sérieux et réputé fanzine anglais BUCKETFULL OF BRAINS sort l’album « Thanks For The Memories (Previously Unreleased Recordings From 1976 » (BUCKETFULL OF BRAINS BUCKET-1).

Le CD regroupe 3 titres des sessions à KELLY QUAN’s studio et 9 titres enregistrés live le 6 février 1976 au Coffee Gallery de NORTH BEACH, en Californie.

Il semble que les 3 titres issus de KELLY QUAN soient des versions alternatives par rapport à celles parues précédemment.







Herve COLOMBET








LOOSE GRAVEL

« Frisco Band » b/w « Waiting In Line »

45 tours

1976

PRIVATE PRESSING

U.S.A.

Front cover







LOOSE GRAVEL

« Frisco Band » b/w « Waiting In Line »

45 tours

1976

PRIVATE PRESSING

U.S.A.

Back cover







LOOSE GRAVEL

« Gravel Rash » b/w « Don’t Flash Out (Keep Flashin’ On) »

45 tours

1977 / 1979

DYNAMITE Records LIT 45009

NETHERLANDS

Front cover







LOOSE GRAVEL

« Gravel Rash » b/w « Don’t Flash Out (Keep Flashin’ On) »

45 tours

1977 / 1979

DYNAMITE Records LIT 45009

NETHERLANDS

Back cover






LOOSE GRAVEL

« Frisco Band » + « Waiting In Line » b/w « Gravel Rash » + « Don’t Flash Out (Keep Flashin’ On) »

Maxi EP

1982

FAN CLUB 001

FRANCE

Front cover






LOOSE GRAVEL

« Frisco Band » + « Waiting In Line » b/w « Gravel Rash » + « Don’t Flash Out (Keep Flashin’ On) »

Maxi EP

1982

FAN CLUB 001

FRANCE

Back cover





LOOSE GRAVEL

« Thanks For The Memories (Previously Unreleased Recordings From 1976 »

CD Album

1992

BUCKETFULL OF BRAINS BUCKET-1

UNITED KINGDOM

Front cover






LOOSE GRAVEL

« Thanks For The Memories (Previously Unreleased Recordings From 1976 »

CD Album

1992

BUCKETFULL OF BRAINS BUCKET-1

UNITED KINGDOM

Back cover



Commentaires