Nous recherchons des passionné(e)s de cinéma, BD & littérature. Si c'est ton cas, écris-nous à monstres.sacres@yahoo.com, merci d'avance !

BERNARD MASANÈS : Mes vacances chez Ron Asheton et Deniz Tek

J’ai rencontré Ron Asheton et Deniz Tek quand je travaillais pour Revenge Records. L’ énergie a circulé au maximum. Ils étaient mes héros et devinrent mes amis. Après ma reconversion dans le journalisme à Jukebox Magazine, ayant accès à toutes les informations les concernant, j’ai continué à les aider autant que je pouvais. En 1995 Deniz me prévient qu’il prépare une tournée européenne et que quelques concerts sont prévus en France. Le 17 juin 1995 le Deniz Tek Group se produit au Petit Théatre Des Louvrais à Pontoise. Deniz est soutenu par Kent Steedman (guitare) et Nick Rieth (batterie), deux ex-Celibate Rifles et Jim Dickson (basse, ex-Survivors, Barracudas, Passengers). Venu du Royaume Uni pour saluer ses amis le batteur Ron Keeley (ex-Radio Birdman) emprunte la batterie pour « Hanging On » et « Brother John ». Après des retrouvailles chaleureuses Deniz et moi décidons de nous revoir aux USA le plus tôt possible. Je suis toujours en contact avec Ron Asheton qui m’ invite aussi. C’est ainsi qu’ en 1997, 1999 et 2001, je suis allé chez eux en vacances.

La flying V originale de Ron Asheton



1997

Ron Asheton m’accueille à la sortie du Detroit Metropolitian Airport DTW à Romulus, MI, près de Detroit et nous nous dirigeons vers Ann Arbor situé à une trentaine de kilomètres.

1997 - Ann et Ron Asheton à leur maison

Le matin Mme Asheton me fait visiter la ville en voiture, nous dégustons des glaces, allons au Michigan Speedway et même réveiller Scott Asheton, visiblement trop tôt à son gré. J’achète chez Schoolkids Records la version promo de « Wrecked On Love » (ATC), l’album de Ragnar Kvaran, produit par Ron Asheton dont la guitare illumine un titre. Je cherche des livres sur la mort mystérieuse du Président Kennedy et Mme Asheton me conduit dans plusieurs librairies d’Ann Arbor dont The Dawn Treader Book Shop, 514 E. Liberty, ainsi qu’à la librairie de l’Université du Michigan où je trouve mon bonheur. Ron ne se lève qu’en fin d’après midi car il passe la nuit à travailler sur des projets de film d’horreur ou de science-fiction au téléphone avec son partenaire. Terrassé par le décalage horaire je m’endors devant « Legion of the night » une histoire de zombies-tueurs manipulés par Ron en savant « dérangé » portant blouse blanche !

La production filmographique de Ron Asheton ayant été peu évoquée voici quelques références pour les fans désireux de compléter leur collection :

Frostbiter (Troma Team Video) 1996 : acteur et écriture de la bande sonore.

Legion of the night = Hell Master = Dead City (UK) (1995. Acteur

Mosquito (Acme films, LTD, Excalibur Motion Pictures) 1995 avec Ron Asheton mais aussi Gunnar Hansen, star de « Massacre à la tronçonneuse » (qui absorbe la majeur partie du budget prévu). Si vous regardez le générique de fin jusqu’ au bout un instrumental inédit de The Shems soit Ron Asheton, guitare, Pete Bankert, basse et LJ Steel ; batterie, vous comble de solis sinueux et d’énergie électrique ! Dommage que le DVD français ne propose qu’ une version doublée sans les voix de la bande originale !

Ron dans Mosquito

Velvet Goldmine
(Velvet Goldmine Productions LTD), 1998. La guitare de Ron illumine la bande sonore avec TV Eye joué dans le film par les Rats. En fait il s’agit des Wilde Ratttz soit Ron Asheton, Thurston Moore (guitare), Steve Shelley (batterie) et Mike Watt (basse). Dans un chapitre du hors série que le magazine Rock & Folk consacre au glam-rock on peut lire :

-« La brutalité du poème paranoïaque déstructuré des Stooges est réinterprétée par son initiateur, Ron Asheton, qui tord les oreilles… ». Cette formation augmentée de Mark Arm, chant, Don Fleming, guitare, chant, Sean Ono Lennon, multitronics, guitare, chant, et Jim Dunbar, percussion, chant, enregistre une série de titres dont quelques reprises des Pretty Things. Onze de ces titres viennent d’être gravés sur le LP Wylde Ratttz (Vampire Blue vb 09, 2023), une édition en vinyle coloré numérotée.

Excepté Velvet Goldmine (Todd Haynes) tous ces films sont produits ou réalisés par Gary Jones. Il en existe sans doute d’autres car Ron s’est impliqué dans la production cinématographique de la fin des années 80 jusqu’au milieu des années 90.

Ron adore les animaux. Il a plusieurs chats, dont Otto et Creature, une chatte d’une vingtaine d’années, qu’il appelle ses enfants. Ce sont les chats qui vivent dans la maison mais il nourrit aussi une dizaine de félins du voisinage et même un raton laveur ! Il passe une partie de ses nuits à les alimenter. Pour que je puisse m’entrainer Ron me prête une Gibson SG junior finition TV, la plus rare. Nous allons à Dearborn, une autre banlieue de Detroit, rendre visite à Niagara et Garry Henderson son mari et manager. Avant de partir Ron charge le coffre de sa voiture de nourriture pour Niagara car il craint que son réfrigérateur soit vide et qu’elle tombe malade. Leur maison de style gothique serait parfaite pour tourner un film d’horreur ! J’achète un tee-shirt des Three Stooges dans un immense centre commercial.

1997 - Ron, Bernard & Creature

Nous visitons les endroits que les Stooges et le MC5 fréquentaient. Ron me montre la tombe de son oncle, patron d’une société de karts dont il assurait la promotion avec le célèbre tee-shirt.

Deniz : Mon avion se pose au Logan International Airport de à Billings le 10 août. J’arrive deux jours trop tard car le Deniz Tek Band soit Deniz Tek, chant, guitare, Todd Eagle, basse, et Tony Horton, batterie, s’y est produit le 8. Dommage ! Angie visite les magasins de Billings pour m’acheter un collier avec une balle en argent pour remplacer, celui jugé trop subversif, que les douaniers anglais m’ont confisqué à Heathrow. Je rencontre Todd Eagle, recruté pour la future tournée européenne de Deniz. Je sillonne les rues de Billings où j’ achète des cartes postales chez Buffalo Chips, visite Bohemian Music, spécialisé dans la vente d’instruments de musique, de disques et de K7, et savoure un express au Cafe Jones sur 2nd Av. C’est super de croiser autant d’ amérindiens dans la rue. Le rayon armement des supermarchés est bien fourni : c’est vraiment l’Ouest ! 
Deniz & JBM

Je prends quelques photos de Deniz pour Jukebox Magazine. Deniz me fait part de ses observations sur la santé de certains musiciens qui, constamment en tournée, sont victimes d’un vieillissement accéléré à cause de la fatigue et, plus encore, du décalage horaire !

Deniz chirurgien



1999

Ron : Nous campons aux Great Lakes (les moustiques y sont redoutables !), à Alcona Park, Glennie, MI, puis croisons un chien perdu immédiatement adopté par Ron, immense défenseur de la cause animale. J’ assiste à une séance de studio d’ un orchestre local dont la musique prend une autre dimension quand Ron branche sa guitare avec son assortiment de pédales d’effets. Les musiciens admiratifs s’exclament : « C’est vraiment le meilleur ! ». Cet enregistrement semble perdu à jamais hélas ! Vers 23 heures Ron aime marcher en faisant le tour de son quartier pendant une heure pour s’oxygéner. Nous regardons les courses du championnat automobile de vitesse sur anneau à la télévision.

1999 - Ron Asheton

Un projet de reformation des Stooges est annulé après la réédition de Raw Power, mixée par Iggy, à cause de propos humoristiques indélicats du chanteur à l’encontre des frères Asheton sur le livret du CD. Assis sur son rocking chair Ron évoque les ballets nocturnes d’ étranges spots lumineux dans le ciel d’ Ann Arbor. Il me raconte sa rencontre et sa poignée de main avec le défunt président John F. Kennedy quand il était boy-scout. La guitare que je transporte pour Deniz arrive la veille de mon départ pour Billings, Montana. La poignée de l’étui est cassée et nous bricolons une réparation de fortune avec une corde de guitare.

Deniz en 2001
Deniz :
Livraison de la copie d’Epiphone Crestwood, fabriquée en France par Roger Daguet, luthier fan de Radio Birdman. Fabriquée à partir de photos, cette très belle guitare à la finition soignée n’est pas une copie exacte de l’Epiphone Crestwood et se révèle incompatible avec le style de Deniz malgré de multiples réglages. Nous choisissons les titres du futur 45 Tours Undead 002. Deniz, les bras chargés de cadeaux (cartouches de cigarettes et couteaux Suisses), rend visite à ses amis Crows pour un bain de vapeur. Après une discussion trop courte sur la réincarnation avec un des fils une collation est prévue : steak énorme et salade. Je me promène dans Billings et rend visite au disquaire local. Après m’avoir montré les accords de « Steel Beach » Deniz me prête une Gibson junior simple découpe pour que je puisse pratiquer.

Quand il rentre du Saint Vincent Hospital and Health Center Deniz travaille les chansons de Scott Morgan qu’il jouera bientôt avec The Rendezvous Band pour un hommage au regretté Fred « Sonic » Smith. Ces chansons sont immortalisées sur le CD « Gettin’ There Is Half The Fun » (Real o Mind, 2000) enregistré au Magic Stick de Detroit le 11 septembre 1999.



2001

Ron : Nous visitons Prehistoric Forest, un parc d’attraction orienté dinosaures géants, à Irish Hills, MI. L’endroit inspire tellement Ron qu’il imagine un scénario de film fantastique avec des punks dans le style de « The Return of the Living Dead » ou « Mosquito ». Nous nous rendons aussi au Yankee Air Museum de Belleville, MI, un musée dédié à l’aviation militaire où ces machines, qui font le bonheur des amateurs, peuvent être restaurées et maintenues en état. Une tentative d’ expédition aux Grands Lacs, à Presque Isle, pour visiter les phares que Ron affectionne, est contrariée par une mauvaise météo. Nous passons une soirée mémorable au club Blind Pig d’ Ann Arbor avec Ron, Scott Morgan et Gary Quackenbush, ancien de SRC. Un projet de tournée européenne avec Scott Asheton et d’autres musiciens est dans l’ air. J’achète chez Schoolkids Records « Through The Past Darkly vol 2 », la compilation des Rolling Stones avec la superbe pochette octogonale. J’offre à Ron une pédale de volume Maestro pour guitare des années 70. Nous faisons quelques emplettes chez Meijer, sur Jackson Road.

2001 - Deniz Tek
Deniz :
Nous écoutons et choisissons les titres du futur Undead 003 (disponible ainsi que Undead 002 sur www.deniz tek.com). Nous dinons chez Enzo, 1502 Rehberg Ln, un restaurant tenu par un français expatrié. Deniz, lui, n’est pas en vacances : il part travailler tôt le matin et l’heure de son retour dépend du nombre d’accidentés de la route, de problèmes cardiaques, de règlements de comptes au couteau, de personnes qui se présenteront aux urgences de l’hôpital Saint Vincent et qu’il opérera. Pour lui, une journée de travail dure 12 heures, parfois 14, avec à peine le temps de boire une tasse de thé à midi ! Cette façon d’organiser son travail lui permet de disposer de quelques semaines chaque année pour aller jouer sa musique sur les scènes mondiales.

Je donne à Deniz une pédale de distorsion Bee-Baa qu’il utilisera pour le CD de The Golden Breed, « Glass Eye World » (Career, 2003). Deniz est soutenu sur ce disque par les talentueux frères Art et Steve Godoy (basse et batterie) des Exploding Fuck Dolls.

Deniz commence sa journée par l’ ascension de la falaise située derrière sa maison puis court six kilomètres accompagné par King, son husky. J’ essaie, sans succès, de le suivre. Cet essoufflement, cette incapacité à fournir un effort soutenu m’ ont incité à la réflexion et j’ai adopté le système alimentaire du Dr Tek : manger peu mais bien en laissant un long intervalle entre les prises de nourriture.

Deniz Tek et son fils. Billings, MT,2001

J’ai adoré chaque instant passés en leur compagnie. A mon grand regret, pour des raisons financières, il m’a été impossible de retourner aux USA visiter mes amis. J’ai revu Ron en Belgique avec Tribute to the Stooges en août, puis en décembre 2002 aux Transmusicales de Rennes avec The Stooges Project, ensuite avec les Stooges reformés à Nevers, au Bol d’Or 2003, au Zénith, à Paris le 8 juillet 2004, au Festival les Effervessonne, à Bondoufle, le 4 juin 2005 , en Bretagne, à Carhaix, au Festival des Vieilles Charrues le 23 juillet 2005. Je le verrai aussi le 8 mai suivant au Zénith de Paris puis en Suisse, le 14 juillet 2006, à Montreux, devant l’hôtel où il attend le bus qui l’emmènera, avec les autres Stooges, au Music & Convention Centre. Je le rencontre pour la dernière fois à Paris, le 3 juillet 2007, avec Scott, dans les coulisses du Palais des Sports, après le concert.

J’ai la joie de passer un peu de temps avec Deniz chaque fois qu’il vient jouer en Europe, avec Radio Birdman, avec le Deniz Tek Band, ou en transit entre deux avions…

Bernard StG 44 Masanès

Paris 2023, Deniz, Bob Brown et Franz le manager


Commentaires