Nous recherchons des passionné(e)s de cinéma, BD & littérature. Si c'est ton cas, écris-nous à monstres.sacres@yahoo.com, merci d'avance !

ROCK LIBRARY - ROCK GARAGE : FUZZ, FARFISA & DISTORTIONS

 


ROCK GARAGE : FUZZ, FARFISA & DISTORTIONS Christophe Brault (Le Mot Et Le Reste)


Le Rock Garage nait aux USA dans les années 60 après la déferlante Beatles, Rolling Stones, Who et autres Kinks. Mais avant cela, des musiciens américains ont montré la voie, Richard Berry et son Louie Louie repris par les Kingsmen ou encore Link Wray, inventeur des power-chords (accords de puissance utilisés par tous les guitaristes de Rock, Garage, Punk etc.).

Après l'invasion British, un tas de groupes vont donc répéter dans leurs garages en essayant de faire « du Kinks » ou « du Stones » et en utilisant parfois des instruments et des sons éloignés de ces formations anglaises comme la guitare fuzz, l'orgue Farfisa ou encore l'harmonica. C'est cette histoire que nous raconte Christophe Brault dans son livre, histoire appuyée par l'analyse de centaines de disques allant des premiers LP des Rolling Stones, Kinks et Who - considérés à juste titre comme les bases du genre - jusqu'aux Bellrays, Dirtbombs, Lords Of Altamont et Love Me Nots (dont deux membres sont aujourd'hui la chanteuse et la bassiste des Darts). On croise également les Fleshtones, bien sûr, Radio Birdman, et avant eux, Chocolate Watch Band et Strangeloves, groupes 60's repris par les Nomads au début des années 80. L'auteur analyse aussi des albums de groupes moins connus comme The Wheels, The Eyes et Fleur de Lys (qui enregistrent le tube Hold On avec Sharon Tandy en 1968). 

Et comment ne pas évoquer le sujet sans aborder les Miracle Workers, Chesterfield Kings, Lyres, DMZ et Fuzztones ? Vous trouverez tout dans cet ouvrage, y compris des pages consacrées à Back From The Grave, une des premières compilations Garage Punk avec celles du label français EVA et Battle Of the Garages également dans ces pages. Essentiel et tout aussi intéressant pour des débutants que des fans confirmés, ce livre présente l'avantage de ne pas s'égarer en utilisant le terme Garage de façon galvaudée, comme c'est parfois le cas avec certains auteurs de livres ou de fanzines. Et puis, Stéphane de l'émission Stoned Circus y est remercié, donc l'ouvrage ne peut pas être mauvais.

Fernand Naudin

Commentaires