Nous recherchons des passionné(e)s de cinéma, BD & littérature. Si c'est ton cas, écris-nous à monstres.sacres@yahoo.com, merci d'avance !

DAY BY DAY - TEENAGE HEAD - VOUS DEVEZ CONTINUER À LES FAIRE DANSER !

Teenage Head au CBGB's en ouverture des Cramps (crédit photo inconnu) 

1975, lycée Westdale, Hamilton, Canada. Gordon Lewis (guitare), Steve Park (guitare), Frankie Venom (batterie) et Dave DesRoches (chant) forment un groupe influencé par MC5, les Stooges et surtout les New York Dolls: Teenage Head. Le nom est emprunté par Gordon Lewis au titre de l'album des Flamin' Groovies de 1971. 

Frankie Venom prend rapidement la place de chanteur, Dave DesRoches forme The Shakers et Steve Park rejoint Simply Saucer, autre groupe à tendance punk d'Hamilton. Gordon « Gordie » Lewis recrute alors Steve Mahon / Marshall (basse) et Nick Stipanitz (batterie). Au début, les répétitions ont lieu au domicile des parents de Frankie Venom et le répertoire est composé de reprises (New York Dolls, Stooges, Beatles, Velvet Underground).

Le premier concert se déroule au lycée Westdale d'Hamilton, en octobre 1975. Suivent d'autres prestations dans des lycées jusqu'à ce que des clubs locaux leur permettent de jouer devant un public un peu plus averti. En 77, les membres de Teenage Head et des Viletones, autre groupe punk canadien, se rendent en voiture au CBGB's et demandent à son propriétaire, Hilly Kristal, s'ils peuvent y jouer. Kristal leur propose de faire la première partie des Cramps deux soirs de suite. Ils reviennent ensuite à New York, sans les Viletones, pour jouer en première partie de Devo au Max's Kansas City. Au Canada, le succès est au rendez-vous, les concerts s'enchainent avec The Diodes, The Ugly, The Curse, etc.

En mai 1978 sort le premier single Picture My Face/Tearin' Me Apart chez Epic. Il est produit par leur manager John Brower. La pochette est générique et le groupe décide d'en fabriquer une dans le plus pur style Do It Yourself. Plusieurs petits tirages sont faits par un imprimeur local et seulement une centaine est fabriquée au total, avec des différences selon les copies (pour le plus grand plaisir des collectionneurs). Le single suivant Top Down/Kissing the Carpet ne laisse pas de grands souvenirs dans les charts.

Recto-verso de la pochette du premier single
Le 1er décembre 78, un concert à la Horseshoe Tavern de Toronto se termine par une émeute. Un documentaire intitulé The Last Pogo et réalisé par Colin Brunton retrace la soirée au cours de laquelle on découvre la scène punk canadienne avec The Ugly, Viletones, Scenics, etc. Le film ne rend pas justice aux groupes qui, pour la plupart, sonnent très mal.

Le premier album, Teenage Head, paraît en mars 79 chez Inter Global Music, label canadien qui met la clé sous la porte la même année. Epic le réédite dans la foulée et c'est le seul LP du groupe à sortir sur cette compagnie. Il est suivi par Frantic City qui sort l'année suivante sur le label de Toronto Attic. Produit par Stacy Heydon, collaborateur de David Bowie, c'est un véritable succès au Canada avec plus de 200000 exemplaires vendus en quelques mois. Les singles qui en sont extraits, Somethin' On My Mind/Let's Shake puis Let's Shake (nouvelle version)/I Wanna Love You font de jolis scores également, aidés par d'importantes diffusions radio. 

Le 2 juin 1980 doit avoir lieu un concert à l'Ontario Place Forum de Toronto. Le management de Teenage Head a mis le paquet question promo et 12000 personnes achètent des billets. Le problème est que le lieu ne contient pas autant de place et une émeute éclate avant le concert car la plupart des personnes sont refusées à l'entrée alors qu'elles ont leur ticket. Des policiers et des fans sont blessés, des véhicules de police détruits, on compte pas loin de 60 arrestations et une cinquantaine de condamnations diverses. L'événement est désormais connu sous le nom de Toronto Punk-Rock Riot. Mauvaise publicité pour le groupe? Pas vraiment car dans la semaine qui suit, 10000 exemplaires de Frantic City sont vendus.

Le 23 août, Teenage Head participe au festival Heatwave, près de Toronto, avec The Kings, Rock Pile, Elvis Costello, B 52's, Pretenders, Talking Heads et The Clash (retenus à la frontière, leur prestation est annulée). Teenage Head joue en ouverture devant 60000 spectateurs, on est bien loin des premiers gigs dans les clubs d'Hamilton.

En septembre 1980, Attic programme des concerts à travers les USA dont Hollywood et New York afin de capter l'attention des majors et ainsi décrocher un contrat aux Etats-Unis pour le troisième album (dont 8 titres sont déjà prêts). Malheureusement, 2 jours avant le début des dates américaines, en rentrant d'un concert, le van du groupe percute un arbre. Gordon Lewis est grièvement blessé et reste hospitalisé un long moment. Les showcases américains sont annulés, Lewis est remplacé par David Bendeth, un auteur compositeur et producteur, pour les concerts canadiens prévus jusqu'au début de l'année suivante. 

Le troisième album sort en 1982, intitulé Some Kinda Fun, il sonne plus Rock N'Roll que les précédents et devient rapidement disque d'or au Canada, comme Frantic City. Le groupe apparaît dans le film Class of 1984 de Mark L Lester avec le titre Ain't Got No Sense qui figure sur le premier album. Teenage Head est incontestablement devenu le groupe phare du rock canadien.

Premier album avec Ain't Got No Sense

1983, signature avec MCA pour toute l'Amérique du Nord. Le contrat US est enfin là avec une avance de $80000 pour un premier disque qui ne sera qu'un 6 titres afin de tester le marché. Avant la sortie du nouvel EP Tornado, la maison de disque exige que le groupe se rebaptise Teenage Heads (têtes d'adolescents) afin d'éviter toute controverse avec l'esprit puritain américain. En effet, MCA craint que Teenage Head, au singulier, puisse être interprété comme un sous-entendu sexuel ce qui est bien loin de la réalité. Le single Tornado/Luv For Sale est lui aussi un gros succès au Canada. EP et single sont produits par David Bendeth, remplaçant de "Gordie" Lewis après l'accident de la route.

Le deal avec MCA est rompu peu après, le groupe redevient Teenage Head et sort le live Endless Party en 1984 sur le label de Toronto, Ready Records. Suivent deux albums inégaux, Trouble in the Jungle en 1985 chez Warpt Records, label d'Hamilton fondé par Dave "Rave" DesRoches et Electric Guitar en 1988 chez Fringe Product de Toronto, sans Nick Stipanitz ni Frankie Venom parti en 1986 pour former Frankie Venom and The Blue Angels. Sur ce dernier album, Venom est remplacé par Dave "Rave" DesRoches et Stipanitz par Jack Pedler. Cette seconde moitié des 80's est une longue traversée du désert pour le groupe. D'un côté, Venom boit de plus en plus, de l'autre, Teenage Head ne joue plus que dans les bars et quelques petites salles qui veulent bien l'accueillir. Début 90, Lewis et Marshall accompagnent parfois Johnny Thunders lorsqu'il passe à Toronto.

Frankie Venom finit par revenir et Stipanitz est définitivement remplacé par Pedler. En 1996 sort Head Disorder chez Loud Rock Records et en 2008 paraît le CD Teenage Head with Marky Ramone, 12 reprises de Teenage Head enregistrées l'année précédente à Toronto et Hamilton et produites par Daniel Rey qui a également travaillé avec les Ramones sur les albums Halfway To Sanity et Brain Drain. Entre temps, en 2002, "Gordie" Lewis produit l'album Teenage Head des Vapids, groupe punk de Burlington qui rend hommage à son groupe en 10 reprises punk bien senties.

Le 15 octobre 2008, Frankie Venom, de son vrai nom Frank Kerr, meurt des suites d'un cancer de la gorge. Celui que Marky Ramone compare à Johnny Rotten (Sex Pistols) laisse derrière lui un groupe orphelin, anéanti, qui continue malgré tout. "Gordie" Lewis ne se remettra jamais vraiment du décès de son ami Frankie, au point de sombrer dans une profonde dépression. Venom est de nouveau remplacé par le premier chanteur du groupe, Dave "Rave" DesRoches.

Frankie Venom et Gordie Lewis (Picture My Face)

Courant 2016, Lewis retrouve des bandes inédites et les propose à Warner Bros qui les sort en 2017 au format double LP et CD, Fun Comes Fast est aujourd'hui épuisé, espérons une réédition dans un avenir proche. De son côté, Universal Music réédite l'album Tornado en 2019 sous le nom de Teenage Head sans le S imposé par MCA en 1983. Suit le documentaire Picture My Face: The Story Of Teenage Head en 2020 tandis que le groupe ne cesse de tourner à travers le Canada. 

Le 7 août 2022, Gordon "Gordie" Lewis est trouvé mort chez lui. Son fils est suspecté de l'avoir tué. La famille de "Gordie" et le groupe prennent la décision de continuer et de maintenir les dates prévues durant l'été car c'est ainsi que "Gordie" l'aurait voulu.

You Gotta Keep Them Dancing ! (Vous devez continuer à les faire danser) - Gordon "Gordie" Lewis 1957-2022

Picture My Face: The Story Of Teenage Head (Douglas Arrowsmith. 2020)

Fernand Naudin (merci pour vos commentaires)

Commentaires